logo.gif, 1,4kB    Bergers Hollandais Club de France   scc
English version

CHIEN-LOUP DE SAARLOOS

Presentation

Monsieur Leendert Saarloos, cynophile passionné de génétique, souhaitait créer une race résistante et performante, exemptes de tares.
Il entreprend dans les années 1930 un programme d'hybridation de bergers allemands et de loups d'Europe.
Son objectif était d'utiliser le produit de cette hybridation pour du travail de pistage, de recherche ou de guide d'aveugle.
Mais a sa mort en 1969, l'objectif n'a pas été atteint, et la race n'a pas d'existence officielle. Il faudra attendre 1975 pour sa reconnaissance par la FCI. Ce n'est qu'en 1989 que le premier Saarloos arrive en France, introduit par Patricia Wartelle.
A ce jour le rêve de Leendert Saarloos de faire de son chien-loup un chien de travail ne s'est toujours pas réalisé.

Le Saarloos est un formidable chien de compagnie mais ne présente aucun goût ni aptitude au travail, malgré une intelligence légendaire.
Il est très tranquille et vivra heureux au sein d'une famille dont il sera un membre à part entière et à laquelle il sera très attaché.

Sa réserve vis-à-vis des étrangers fait de lui un chien très particulier, et ne devra jamais être sous-estimée. Un long processus de socialisation et d'éducation devra être mis en place (au travers notamment de l'école du chiot) : si la réserve du Saarloos fait son charme, elle peut aussi se transformer en cauchemar pour son maître si elle n'est pas un minimum sous contrôle.

Une autre de ses caractéristiques est sans doute son instinct de meute, hérité directement de son ancêtre loup. Concrètement, cela signifie qu'il a un besoin presque vital de compagnie canine.
Un futur adoptant devra donc si possible déjà ,posséder un autre chien au moment de l'arrivée de son chiot Saarloos, ou au moins prévoir d'en accueillir un autre en même temps (peu importe la race ou l'âge).
Il est possible de prendre un Saarloos seul, mais dans des conditions bien particulières (il faut quelqu'un en permanence à la maison).
L'incapacité du Saarloos à gérer la solitude est particulièrement aiguë chez le chiot, et s'atténue en vieillissant.

Si les conditions nécessaires sont réunies, le Saarloos est un chien de compagnie exceptionnel, très pacifique avec les autres races de chiens et les enfants. S'il n'aboie que très peu et n'est jamais agressif, son apparence imposante et dissuasive fait de lui un excellent chien de «garde passive». Il saura s'intégrer aussi bien dans une famille tranquille, où il adorera siester le dimanche sur le canapé devant la télé, que dans une famille sportive qu'il accompagnera en jogging ou cani-vtt.